Chant pour Tous en petit groupe (1)

LE JEU DES PRÉNOMS

Se placer en cercle
– Mettre en place une pulsation en commun: 1,2,3,4
– Sur 1,2 une personne dit son prénom; sur 3,4 silence
– Au prochain compte c’est à une autre personne de dire son prénom et ainsi de suite !

A partir de ce simple jeu, de nombreuses variations sont possibles:
Variation n°1:  Après 1 ou 2 tours de cercle, le 1,2 peut devenir chanté: dans ce cas chaque personne improvise un petit air sur son prénom.
Variation n°2: Une règle peut être ajoutée: « Dire le prénom de la personne qui est à notre droite »
Variation n°3:  Le rythme peut être accéléré: Sur 1,2 une personne dit son prénom; sur 3,4 c’est au tour de la personne suivante et il n’y a donc plus de silence.

LE JEU DES RYTHMES CORPORELS

– Se placer en cercle
– Mettre en place une pulsation en commun: 1,2,3,4
– Sur un premier compte 1,2,3,4 une personne improvise un rythme corporel
– Sur un deuxième compte 1,2,3,4 les autres participants répètent le rythme corporel
– Au prochain compte c’est à une autre personne d’improviser un rythme corporel et ainsi de suite !

Variation n°1: Il peut être défini que chaque personne doit improviser 2 fois (ou plus!) avant de laisser la main. Ou au contraire l’on peut laisser cela complètement libre. Dans ce cas, encourager la personne qui improvise à bien communiquer quand elle décide d’arrêter pour que la personne suivante démarre sur le temps n°1.
Variation n°2: Le rythme peut être accéléré: Sur 1,2 une personne improvise; Sur 3,4 les autres répètent. Et puis soyons fou: Su 1 une personne improvise; Sur 2 les autres répètent. Rigolade garantie.
Variation n°3: Il est possible de rajouter une petite ligne de chant qui sera répétée en boucle sur tous les comptes. Quelque chose de simple me semble préférable, le but étant de s’amuser sans trop en baver!
Variation n°4: Il peut être défini que chaque personne qui improvise un rythme doit en même temps improviser un petit solo. Dans ce cas, seul le rythme est ensuite répété par les autres participants. Si les participants sont stressés à l’idée de chanter en même temps que de taper un rythme, les encourager à se concentrer sur le rythme et à laisser aller la voix là où elle veut!

LE JEU DE LA PHRASE COMPOSÉE 

– Inviter une personne à dire un « nom/sujet ». Exemple « le fantôme ».
– Puis une autre à dire un « verbe ». Exemple « chanter ».
– Puis une autre à dire un « complément ». Exemple « dans le métro ».
– Voilà une belle phrase composée et une belle thématique pour démarrer une circlesong ou une improvisation collective!

Ce jeu permet essentiellement de débloquer l’imagination. Avec un thème certains se sentent plus rassurés et prêts à se lancer dans la création de boucles. En l’occurrence, la phrase donnée en exemple a donné lieu à une circlesong complètement folle durant laquelle les participants ont tapé du pied pour imiter le bruit du boulet traîné par le fantôme et ont dansé en se déplaçant sur l’ensemble de la salle. Un bijou !

LE JEU DES RÔLES ACCUMULÉS

Voici une liste de rôles non exhaustive:
– Basse: Boucle souvent dans les graves dont le rôle est de soutenir les autres boucles (pensez à la grosse basse des groupes de jazz)
– Beatbox: Boucle principalement non chantée et qui fait appel à des sons buccaux
– Tapis: Boucle qui consiste principalement en des notes tenues (Dans cette vidéo, Bobby commence son improvisation avec un beatbox accompagné d’un tapis qu’il harmonise par la suite)
– Fil: Boucle d’accompagnement dont le rôle est de donner un cadre à l’improvisation, en particulier sur le plan rythmique
– Motif: Boucle majeure qui attire le plus l’oreille. Elle ressemble à un mini solo (dans cette vidéo Bobby commence son improvisation avec un motif qu’il accompagne d’un fil à partir de 0:11)
– Harmonie: Boucle qui recopie une autre boucle déjà mise en place mais à une hauteur différente (dans cette vidéo, entre 0:30 et 1:15 Bobby distribuent plusieurs harmonies d’une même boucle à son choeur)

Le jeu:
– Donner un exemple de chaque rôle pour que les participants se repèrent
– Distribuer un rôle à chaque participant (ou il peut y avoir plusieurs participants pour le même rôle)
– Lancer une improvisation libre durant laquelle chaque participant aura en tête le rôle qu’il détient pour créer sa partie !

Variation n°1: Une fois l’improvisation mise en place et que chaque participant chante son rôle, des rôles intermédiaires peuvent être distribués: sélectionner une personne pour faire une petit solo, sélectionner deux personnes pour faire un duo.
Variation n°2: Une fois l’improvisation mise en place et que chaque participant chante son rôle, l’on peut inviter les participants à changer de rôle s’ils en ont envie et à créer de nouvelles boucles.
Variation n°3: Une fois l’improvisation mise en place et que chaque participant chante son rôle, une personne peut être désignée pour devenir le leader. Dans ce cas la personne se place au centre et peut arrêter certaines boucles, en créer de nouvelles et les distribuer aux autres participants, et d’une manière générale laisser libre cours à son imagination !

LE JEU DU CACHE-CACHE

-Se placer en cercle ou en arc de cercle
– Demander aux participants de tourner le dos au centre du cercle
– Lancer une improvisation libre: chaque participant qui a une boucle à partager se retourne pour faire face au centre et chante sa boucle.
-Les participants peuvent ensuite faire à nouveau dos au centre lorsqu’ils en ont marre de chanter leur boucle, qu’ils veulent faire une pause avant de proposer une nouvelle boucle ou qu’ils veulent simplement écouter ce qui est en train de se faire sans pour autant prendre part activement dans l’improvisation!

Variation: Une personne peut être désignée leader et dans ce cas son rôle est de toucher l’épaule des participants. Une première touche, le participant doit immédiatement se retourner face au centre et créer une boucle. Une deuxième touche, le participant arrête sa boucle et se tourne dos au centre.

Suite ici: Chant pour Tous en petit groupe (2) et Chant pour Tous en petit groupe (3)

L’article précédent: Chant pour tous en petit groupe: Une introduction

chant-pour-tous-toronto-2

13 commentaires sur “Chant pour Tous en petit groupe (1)

  1. Bonjour Camille,
    Super, hyper inspirant merci de se partage.
    Tu as des groupes de musiciens/chanteurs éclairé quand même ? Parce que de mon côté si je balance des mots comme « Harmonie » ou même « Basse » on me regard avec des grands yeux et je sens le pas en arrière poindre… (je dis ça par rapport à ton jeux des rôles surtout). Ma question c’est donc : si tu as un non-musicien comment tu l’insert dans ce type de jeux ?
    Merci encore de prendre se temps de partage,
    Belle journée,

  2. Coucou David,
    Je suis contente que ces jeux te donnent des idées pour tes Chants pour Tous !
    Non je n’ai eu justement que des groupes non-musiciens et la plupart du temps non-chanteurs. Mais vu qu’ils écoutaient par contre tous de la musique régulièrement, je leur donnais des exemples à partir de chansons qu’ils connaissaient ou leur montrais tout simplement un exemple de boucle de ce type.
    Par exemple, pour la basse, le fait de leur donner l’exemple des groupes de jazz suffisait en général à débloquer les interrogations sinon je donnais un exemple de basse simple et facile à mémoriser pour qu’ils se rappellent en gros de ce que contient un boucle type-basse.
    Pour l’harmonie, pareil, je donnais simplement un exemple d’harmonie. Pour le coup, l’harmonie a toujours été compris très facilement car on entend des harmonies partout dans nos musiques quotidiennes.
    Ensuite, c’est vrai que les rôles n’étaient pas toujours tenu à la perfection. Par exemple, pour l’harmonie il était très fréquent que le mouvement de la boucle ne soit pas exactement recopié tel quel mais vu qu’il y avait une ressemblance et que la hauteur était différente cela jouait bien le rôle de l’harmonie.
    Dans tous les cas, il me semble que ce jeu est surtout fait pour rassurer les participants. Que la boucle actuellement chantée ne corresponde pas tout à fait au rôle donné n’est pas du tout important. Le jeu des rôles permet juste de réduire le stress de « ne pas savoir quoi faire ». L’idée est donc de donner de l’inspiration aux participants sans pour autant empêcher leur créativité de s’exprimer!

  3. Merci beaucoup Camille de prendre le temps de nous détailler ces chouettes exercices ! L’idée de la phrase imaginaire pour démarrer une impro collective me séduit tout plein, pour renouveler un peu cette partie là ! Hâte de lire le prochain article !

  4. Un IMMMMMMENSE M E R C I pour toutes ces idées partagées !
    Qu’est ce que « Chant pour tous » ? Est ce une association ? une fédération ? …….
    Puis-je lancer dans ma région (Vosges et Alsace) du « Chant pour tous » ?

      1. Oups ! Je vous ai répondu, mais sans doute pas au bon endroit !!!!! Donc, je me répète : j’ai vu que les événements, qui ont eu lieu jusqu’à présent, se passe plutôt dans des « grandes » villes … j’aimerai le lancer dans ma campagne profonde ! J’ai une pièce, chez moi, qui peut accueillir facilement une vingtaine de personnes, pour ce genre d’activité. L’animation ne me fait pas peur. Mon point faible, c’est plutôt la com. Je suis très peu douée en la matière ! Mais il me semble que vous avez des tuyaux à nous donner en la matière !

        1. Bonjour Monique,

          La com’ c’est pas le truc le plus évident pour moi non plus, du coup je me rapproche de structure déjà existante, qui bénéficie déjà d’un réseau de gens que ça pourrait intéressé… Il y a quelques semaine j’en ai parlé à la MDE (maison des enfants) de mon village, à l’école de musique inter-communale, l’association de théâtre… Et quand ça sera le moment ce rendez-vous sera organisé « avec leur soutien » ils pourront le relayer dans leur réseau etc…
          Bref mon conseil, l’auras compris c’est de t’encourager t’encourage à chercher du soutien « local ».

          Belle journée,

          David

          1. Merci Gaël pour toutes ces réponses ! Je crois que j’ai encore une problématique à travailler avec moi-même : je suis thérapeute et je propose, entre autres, des groupes de chant spontané, évidemment payant, puisque ça fait parti de mon « métier ». Il va donc falloir que je fasse bien la différence entre les 2 !!!! A l’heure actuelle, je dirais : ce n’est pas une mince affaire. Quand on est dans le bien-être, on le trouve partout, comme tout ce qui passionne ! Donc faut que je trouve jusqu’où c’est purement ludique et social et à partir d’où ça devient thérapeutique !!!!!!!

          2. Comme tu le sens ! Personnellement quand je lis ton message j’ai du mal à me relier à la nécessité de séparer les choses ; si tu as envie de faire d’un côté des ateliers de chant spontané payants et d’un autre côté des chants pour tous thérapeutiques gratuits, où est le problème ? 🙂

Laisser un commentaire