Nous sommes loin d’avoir tout vu

1013968_397276847045517_1537637534_n

Potentiellement, un chant pour tous peut :

  • Avoir lieu presque n’importe où, dedans, dehors, dans la nature, dans la rue, dans un stade…
  • Réunir cinq personnes, dix personnes, cinquante personnes, mille ou dix-mille personnes…
  • Être composé d’enfants, d’adultes, jeunes ou âgés…
  • Être composé de personnes de milieux différents, de cultures différentes, de langues différentes…
  • Être composé de chanteurs plus ou moins expérimenté ou de personnes n’ayant pas du tout l’habitude de chanter…
  • Durer une demi-heure ou trois jours…

Mais pas seulement ! Potentiellement, un chant pour tous peut aussi :

  • Alterner différentes formes d’improvisation collective (par exemple improvisations libre à différents nombres, circlesongs conduites par une seule personne, improvisations répondant à des consignes précises, etc)… ou bien n’en privilégier qu’une seule…
  • Offrir un immense espace de liberté (par exemple avec un chant pour tous à une dizaine, dans un appartement avec un bon thé ou une bière, où on ne fait qu’improviser tous ensemble sans aucune consigne pendant trois heures)…
  • Ou plutôt proposer un cadre très précis (par exemple un chant pour tous animé par un professeur de musique qui guiderait les participants dans une série d’exercices harmoniques et rythmiques basés sur l’improvisation)…
  • Faire improviser tout le monde ou pas (par exemple dans le cas d’un chant pour tous avec seulement des circlesongs conduites individuellement)…
  • Privilégier un certain aspect de tout ce que chant pour tous peut offrir, en se concentrant par exemple sur les notions de rencontre et de partage entre les participants, la détente, le défoulement, ou plutôt sur une vision spirituelle, ou encore sur la dimension musicale, au sein de laquelle on peut éventuellement privilégier tel ou tel style de musique…
  • Avoir un ton humoristique ou cérémonieux, ou n’importe quelle ambiance impulsée par l’animateur…
  • Et j’en oublie…

Donc en résumé, les variations possibles sont vertigineuses. Ce qui ne change pas c’est que que ça chante, que c’est de l’improvisation, que c’est gratuit et ouvert à tous ; à part ça l’animateur est le maître du navire.

En mars 2016 nous sommes une dizaine d’animateurs et la plupart d’entre nous ne se sont pas ou peu éloignés du « modèle traditionnel ». Celui-ci subsistera très probablement, mais je prédis que de plus en plus d’animateurs vont proposer des choses complètement différentes, comme on a commencé à le voir avec par exemple récemment à Lyon un chant pour tous poétique et un chant alchimique.
J’ai donc à coeur de partager cet article pour peut-être aider à se préparer à ces différences, pour éviter que certaines personnes pensent que « c’est ça un chant pour tous » en ayant aimé ou non une certaine expérience avec un certain animateur. Pour que chaque chant pour tous ait un goût bien distinct, pour que chaque personne puisse savourer ce qu’elle préfère, et pour rester curieux et ouvert à d’autres saveurs.

2 commentaires sur “Nous sommes loin d’avoir tout vu

  1. Merci Gaël pour ce bel article! J’adore toute la diversité que permettent les quatre accords « Chant Pour Tous », et toute la place qu’ils laissent à la créativité, celle des participants bien-sur, mais aussi celle des animateurs. La richesse de ce mouvement ne cesse de me ravir!

  2. TOUT EST A VENIIIIIR, et c’est ça qui fait ziziiir !

    (vous me pardonnerez la trivialité de cette réaction, mais c’était la plus spontanée ! Merci pour cet article Gaël !)

Laisser un commentaire