Chant pour Tous – l’aventure utopique ?

Le we des 11 et 12 juillet 2020, a eu lieu la 4ème Rencontre des animateurs de Chant pour Tous. J’aimerais partager avec vous mon expérience de ce rendez-vous annuel durant lequel les personnes ayant organisées un minimum de 3 événements dans l’année se proposent de se retrouver dans un cadre très libre, pour se rencontrer, chanter bien sûr, mais aussi échanger autour des expériences, des outils, des projets…

C’est la deuxième rencontre à laquelle je participe, et pour les infos statistiques, cette année nous étions 16 individus (6 hommes, 10 femmes) rassemblés à Villeurbanne pour ces deux jours ensoleillés et musicaux.

Ce we m’a permis de recharger mes batteries, de me sentir inspiré par les univers musicaux de chacun, mais aussi de me sentir relié à d’autres autour de valeurs, d’une recherche de qualité dans la relation humaine, à travers l’expression artistique.

Permettez que je revienne rapidement sur l’expérience Chant pour Tous :
Elle repose sur les 4 principes proposés dès l’origine par Gaël et Simon : gratuit ; ouvert à tous ; complètement improvisé ; vocal et corporel.
Concrètement, c’est le site internet chantpourtous.com qui donne corps (virtuel) à ce projet. C’est l’outil qui permet de connecter toutes les initiatives de ce genre, et de communiquer facilement pour proposer ou rejoindre ces événements.
L’aventure a commencé ainsi en 2012 à Lyon, et elle s’étend maintenant sur tout l’hexagone, la Belgique, les départements d’outre-mer…

Ce moment annuel de rencontre des animateurs, c’est d’abord l’occasion de faire connaissance avec ces animateurs, auquel certains préfèrent le terme de « facilitateurs ». Chacun se retrouve autour des valeurs du mouvement, chacun s’approprie les 4 principes de base et propose des événements à son image. Je me suis retrouvé entouré de personnes généreuses et humanistes, une troupe idéaliste ?! …
Cette gratuité mêlée à une confiance en ce qui s’exprime à travers nous, spontanément, dans l’improvisation, c’est une invitation à descendre en soi, à faire taire les petites voix parasites du mental pour connecter avec la zone du sensible, du subtil, de ce qui dépasse notre quotidien matériel, tout ça pour y réintroduire du sacré.

Ce fut donc nécessairement une expérience musicale, avec des tours de chant très inspirants : de l’intensité, de la douceur, de la folie, des rires et des larmes…
Une expérience pédagogique aussi : quels outils ? les incontournables propres à chacun, des pistes de zones d’attention à proposer aux participants, un échange sur les expériences de chacun… Les Chants pour Tous sont en lien avec le territoire sur lequel on les organise. C’est intéressant de croiser des facilitateurs de l’autre bout de la France qui ont les mêmes problématiques que moi, alors que mon voisin, lui, en est tellement éloigné.
Et ce fut surtout une expérience humaine…

Comme pour chacun des Chants pour Tous auxquels j’ai participé ou que j’ai pu « faciliter », c’est la rencontre entre les individus qui me reste en souvenir. Cette manière de faire connaissance avec l’autre à travers le chant, c’est une allégorie de toutes relations dans la vie. Dans tous les cas, la qualité de la relation dépend de mon écoute, et de celle de l’autre, des autres. C’est d’interactions dont il s’agit. Comment j’adapte mon timbre, mon volume. Comment je me positionne en soutien, en proposition. Comment j’identifie mes préférences, comment je nourris mes besoins de beauté, de diversité, d’intensité… tout en prenant en comptes les préférences et les besoins des autres. Comment j’arrive à communiquer, clairement, et à me sentir libre d’occuper ma place au sein du cercle, au centre du cercle…

Le cadre de ces rencontres, c’est tout cela qu’il met en jeu : pas d’ordre du jour, un horaire de départ, et c’est tout… nous vivrons le moment présent. Nous sommes libres ! libre de venir, de repartir, de partager, de prendre, de donner bien sûr.
Libre pour se respecter soi, ses besoins. Libre dans la limite du respect du groupe et des besoins des autres.
Et bien ce n’est pas une mince affaire ! Et je crois que n’importe quel individu sera confronté à lui-même, à ses contradictions, à ses croyances ancrées depuis le plus jeune âge. Mais qu’est-ce que c’est passionnant ! Parce que, pour moi, et cela n’engage que moi, être dans la vie, c’est se confronter à l’autre, sortir de sa zone de confort, découvrir d’autres réalités à travers les réalités des autres. Ce peut être une définition de l’art : l’endroit du partage de nos réalités singulières et subjectives.

J’ai trouvé le voyage passionnant et je me sens nourri par ces rencontres d’un we. Je vais donc finir cet article en vous encourageant à venir rejoindre cette équipe de joyeux vivants !
Pour ça, lancez-vous dans l’aventure des Chants pour Tous. Programmez quelques événements dans l’année (n’hésitez pas à demander à un facilitateur aguerri de coanimer l’événement avec vous). Et je vous assure que vous rencontrerez sur votre parcours tant d’êtres splendides que vous en serez bouleversé.e.s !!! On en reparle ?! <o=)
Aurélien!.

2 commentaires sur “Chant pour Tous – l’aventure utopique ?

  1. Merci Aurélien pour ce partage ! Il me conforte dans mon ressenti après une animation de chant pour tous… Les liens et la complicité qui émanent de ces moments sont précieux car si sincères et bienveillants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *