Pourquoi j’appelle mes événements des « chants pour tous » plutôt que des « circlesongs »

Le mot « circlesong » est utilisé pour définir plein de choses, notamment des événements de type chant pour tous, et ce depuis bien plus longtemps que le premier chant pour tous en 2012 !

« Hier soir je suis allé à un circlesong et c’était trop …(insérer l’adjectif souhaité) ! »

Personnellement (et bien sûr chacun fait bien ce qu’il veut) je choisis de ne pas utiliser ce mot pour parler d’un événement, j’ai envie de clarifier pourquoi dans cet article, et aussi pourquoi j’ai choisi de le remplacer par un nouveau terme.

Tout d’abord, ma définition personnelle du mot circlesong est un chant improvisé le plus souvent par une seule personne, cette personne superposant des boucles vocales en les faisant chanter par différentes sections d’un cercle de personnes, et improvisant éventuellement par dessus. Je considère qu’il s’agit d’une forme musicale. Il existe de nombreuses variantes, mais je m’en tiens généralement à cette définition telle que je l’ai comprise de Bobby McFerrin qui m’a fait découvrir les circlesongs.

Si j’appelle mon événement un circlesong, j’utilise le même mot pour décrire l’événement et une forme musicale qui fait partie de cet événement. Pour moi c’est un peu comme si je n’utilisais qu’un seul mot pour dire « concert » et « chanson ». Ainsi si par exemple quelqu’un me dit « je dirigeais un circlesong et… » je peux me demander s’il me dit qu’il était en train d’animer l’événement ou bien s’il était en train d’improviser au milieu du cercle. Certains se diront peut-être que je chipote, et bien sûr ce n’est pas ça qui va nous empêcher de nous comprendre au bout du compte, mais chez moi cela ne répond pas à un besoin de repère et de clarté.

Ensuite un chant pour tous ne contient pas forcément de circlesong. J’aime distinguer, toujours pour un besoin de clarté, la circlesong (oui je le pense au féminin) de ce que j’appelle l’improvisation libre ou improvisation collective, où chaque personne dans le cercle chante ce qu’elle veut, sans suivre les directives d’une personne en particulier. Pour moi il s’agit d’une autre forme musicale, très différente de la première sous de nombreux aspects.

Les habitués de mes chants pour tous savent que je mélange le plus souvent ces deux formes, circlesongs et impros libres, dans mes événements. Parfois il peut même ne pas y avoir de circlesong du tout. Personnellement j’ai rarement proposé ça, mais je connais plusieurs animateurs qui organisent régulièrement des chants pour tous où il n’y a pas de circlesong, seulement de l’impro libre et/ou d’autres jeux d’improvisation. Cela ne ferait pas sens pour moi d’appeler mon événement un circlesong alors qu’on n’y fait pas (ou pas que), selon ma propre définition, de(s) circlesong(s).

Une autre raison est qu’un chant pour tous est encadré par quatre accords qui lui donnent une identité particulière. Un événement appelé « circlesong » peut par exemple être payant, alors que si vous allez à un chant pour tous, même si celui-ci peut prendre des formes différentes, vous pouvez au moins être sûr que ce sera gratuit, sans pré-requis, 100% improvisé et vocal.

Ici j’aurais envie d’expliquer pourquoi j’ai choisi de nommer et créer un mouvement particulier, plutôt que de simplement proposer mes événements, partager mes vidéos, écrire des articles et encourager les gens à se lancer, sans les quatre accords et tout ça… mais c’est un autre sujet que j’aborderai plutôt dans un futur article !

Pour bien clarifier, je précise que je n’ai pas la prétention d’avoir inventé quoi que ce soit de novateur avec chant pour tous. Je ne considère pas non plus qu’un chant pour tous soit mieux que la plupart des événements, hélas encore trop rares pour moi, de la même famille. Et je bénis toutes les initiatives en lien avec le chant improvisé a cappella antérieures, existantes et à venir… J’apporte simplement ma pierre à l’édifice, et jusqu’ici je suis extrêmement heureux de comment cette pierre semble s’imbriquer avec celles des autres personnes qui ont envie de faire du chant improvisé !

Alors j’ai appelé ça « chant pour tous »… et non, ce nom ne comble pas toutes les parts de moi, pour plusieurs raisons et notamment parce qu’il ne synthétise pas les quatre accords. Il indique que c’est du chant, que c’est pour tous (et donc gratuit), mais il manque la notion d’improvisation. Bon… pas facile de trouver le nom idéal… ce nom-ci me plaît quand même énormément, j’aime sa sonorité et sa simplicité. Et à puis l’époque il est venu sans effort de réflexion, il a tout de suite semblé évident, j’aime faire confiance aux choses qui se passent comme ça.

Voilà pourquoi j’appelle mes événements des chants pour tous ! Je suis ravi et honoré qu’autant de personnes aient adopté ce nom et qu’autant d’autres animateurs se le soient appropriés. Maintenant je ne reprendrais pas quelqu’un qui dit « circlesong » ou autre terme pour parler d’un chant pour tous que j’ai animé, et encore moins d’un autre événement… je vérifierais juste que je comprends de quoi il parle. Chacun ses mots, ses définitions, je préfère apprendre à traduire un langage dans un autre, à relier et comprendre les différences, même si c’est parfois inconfortable et difficile, plutôt qu’essayer d’uniformiser ce qui à mon avis ne peut pas l’être.

6 commentaires sur “Pourquoi j’appelle mes événements des « chants pour tous » plutôt que des « circlesongs »

  1. Effectivement, cela est très bien expliqué et très précis.
    Et puis c’est souvent précieux et pratique la précision pour communiquer.
    Merci et belle et vie au mouvement .
    J’espère bien pouvoir vous rejoindre pour un chant pour tous Lyonnais tout bientôt.

Laisser un commentaire