L’assemblage en chant d’âmes

Divine idylle

Les chanteurs de toujours sont ceux qui sont nés en chantant, en remplacement du sommeil et des peines. Les autres se découvrent plus tard… Avec un chant sacré, un timbre particulier ou juste le plaisir de lâcher ensemble.

Après avoir orchestré des ateliers de chants spontanés au Loo pendant un an à raison d’une ou deux fois par mois, à Faites de la Paix et en public, lors de concerts rapides, voici ce qui en ressort promptement.

Le chant soignant La plupart des gens qui travaillent sur eux-mêmes, sur ce qui les a constitué et établis, possèdent un chant timbré de ressources harmonieuses bénéfiques. Déjà, il suffit de vouloir donner le meilleur de soi-même et de porter l’attention sur transformer ses propres ombres et blessures en accélérateurs d’ascension. Le chant se diffuse majoritairement par le cœur puis tous les organes.

Le chant qui soigne Pour certaines personnes, il est possible de décrire ce que ces sons viennent toucher, pour d’autres, le sentiment de bien-être importe plus que l’analyse ou le ressenti particulier. Pour d’autres, elles ne se sentiront déconcertées et trouveront l’expérience peut-être désagréable, se découvrant en public.

Les chanteurs Chacun porte son histoire, ses atouts, ses provenances, ses influences, ses élans du moment, ses captures, ses captations, sa culture, ses cultures… Ainsi, chaque thérapeute ne transmet pas la même chose par le chant.

Un chanteur canalisera un certain type de choses pour vous (ethnomusicologie, appartenances anciennes, sabotages), l’autre vous aidera à vous enraciner en douceur, l’autre, vous apportera de la force guerrière de lumière, l’autre brisera vos masques et murs en vue de retrouver votre authenticité, l’autre vous hypnotisera pour toucher à vos rayons sacrés comme pour vous remémorer qu’ils existent, l’autre vous fera juste passer un bon moment, l’autre vous apportera de la douceur maternelle sans que vous ressentiez plus de mouvements que ça, à l’intérieur… Néanmoins quelque part, c’est l’organisateur qui donne le ton de l’ambiance, avec sa spirale de naissance ou d’évolution.

Le choix du transmetteur Ainsi, comme dans toute démarche, c’est à vous d’expérimenter et de vous diriger vers la personne qui correspond à votre force, à votre magnificence, à votre support du moment, à votre envie de partager.

La légitimité de participer Il est évident que faire du chant d’âme doit vous procurer cette liberté de vous exprimer au même titre que le facilitateur. Si vous êtes juste avec vous-même, que vous ne forcez rien, que vous sentez que c’est dans les plans, que vous ne pouvez pas résister à la pulsion d’accompagner le leader alors, sentez-vous libre… Puisque le premier objectif de l’atelier réside en cette fonction.

C’est un cadeau de l’ensemble du groupe présent alors, le remerciement est général !

Vous créez des constellations, des circuits cycliques réconfortants qui revigorent. Les paramètres sont loin d’être tous contrôlable puisque le comble de la pratique réside dans le lâcher prise.

D’autres voix s’offrent, accessibles. Le mimétisme et la singularité composent l’alchimie.

——————————————————————-

Je vous donne rdv le 9 juillet, au champ du cœur, à Varades dès 19h (apportez un repas à partager et une boisson voire 10€ si vous désirez campez sur place, ceci est une adhésion à l’asso qui vous permet de camper l’été sans surplus financier, si des places sont disponibles). Et le bœuf musical-vocal aura lieu après le concert afro.

——————————————————————–

Merci de vous garer dans l’allée.

——————————————————————–

Cette fois, je ne serai pas la seule à faciliter l’atelier. Il y aura Rosa du groupe Alauna. Il est prévisible que nous soyons une trentaine voire plus étant donné que ce sera pendant la porte ouverte.

6 commentaires sur “L’assemblage en chant d’âmes

  1. ERRATUM, c’est bien le 9 et 10 juillet les évènements donc le bœuf est le 9 au soir.

    Merci à vous !

    Et rdv pour de nouvelles aventures vocales !

  2. Bœuf le 24 septembre (Le soir) dans le cadre du fil jaune (ouverture des ateliers d’artistes et joie dans les rues) (14h-18h) à Le Fresne sur Loire, Bar-resto la route du sel.

  3. Je pense qu’il est bon d’avoir déjà une stabilité, une persuasion, une autorité naturelle pour guider un groupe. Le moins doute est communiqué. Vraiment sans le doute, tu peux aller loin !

Laisser un commentaire