Les chants pour tous à Angoulême, ça continue !

Salut à tous,

C’était la dernière session que j’animais sur Angoulême puisque je pars vivre dans le Morbihan. Rétrospective de ces quelques CPT angoumoisins.

Déjà, le lieu. Merci à Laurence pour avoir accepté de faire son café littéraire, le Buveur d’encre, un endroit de rencontres et d’échanges et de par ce fait, de permettre de nous réunir une fois par mois. Ce lieu est intimiste, parfait pour le lâcher prise, confortable à souhait et les planches qu’elle propose sont tout à fait délicieuses.

La première session a démarré en Mars et ça y est, la graine a pris. Dès la première session, un groupe d’une dizaine de personnes ont adhéré au concept et sont revenues les sessions suivantes. De franches rigolades, de beaux moments d’émotion et des liens qui se tissent.

C’est avec joie de partir le cœur léger, sachant que le flambeau est d’ores et déjà repris et que le futur CPT aura lieu normalement le 9 juillet. Il sera animé par Catherine et Emilie.

Quant à moi, j’envisage déjà d’animer des chants pour tous dans le pays lorientais à partir du 15 septembre.

A très prochainement donc !

Etienne

Pour voir un aperçu de la dernière session, c’est par ici : https://youtu.be/c4fDD7Yuvec

Rétrospective des Chants pour Tous Normands

Première découverte du Chant pour Tous (en tant que participant) à Lyon avec Sam en février 2016, puis animation du premier Chant pour Tous en Normandie en mars 2016, et 2 ans après… une cinquantaine de Chants pour Tous organisés en Normandie (+une dizaine en agglo lyonnaise) ! sans compter tous ceux qui ont eu lieu spontanément en soirée ou autres moments conviviaux.

De très belles expériences de partage, de convivialité, d’échanges humains, de joie… et même dans des moments de challenge, qui ont été très rares (personnalités de certains participants-es étranges ou trop fortes, difficultés avec les attentes de chacun lorsqu’il y a des écarts de « niveau » important, etc…) j’ai toujours su conserver un calme et une confiance qui m’ont amené à réagir avec spontanéité, rebondir vers autre chose ou au contraire jouer avec la difficulté présente. L’expérience de l’animation des CPT m’a appris à vivre les évènements avec de plus en plus de légèreté, à surfer sur la vague de ce qu’il se passe et surtout de l’aborder avec joie et enthousiasme ! Et je le sens aussi dans ma vie quotidienne.

Franchement, si je n’avais pas à travailler par ailleurs pour gagner de l’argent, je passerai beaucoup plus de temps à faire des chants pour tous et autres activités qui rassemblent des personnes de tous horizons pour pratiquer un art dans lequel elles y trouvent un enthousiasme partagé et fructifiant ! Les CPT, tout comme les Jams de Danse Contact Improvisation (qui pour moi sont comme des « Danse/Musique pour Tous »), répondent très bien à mon besoin de fédérer les êtres humains (fédérer = rassembler, regrouper des personnes autour d’un projet, d’un but, commun), d’être acteur – à mon échelle – de la réunification de la famille humaine au delà de nos différences.

 

Et voici quelques infos plus précises sur comment ça s’est passé par ici en Normandie, afin d’aider ou d’inspirer les autres animateurs CPT et les animateurs en devenir, ou constater nos différences de fonctionnement, etc… :

L’utilisation d’une association (association Sensasoriel, dans laquelle j’anime d’autres activités) m’a permis principalement d’avoir accès aux maisons de quartiers de Rouen, à des prix de location très faibles. Elle m’a aussi permis de communiquer plus largement sur les CPT. Ayant d’autres activités au sein de l’asso, nous n’avons pas eu d’inquiétude concernant le paiement des salles et de l’assurance, chose qui serait différente s’il y avait besoin de créer une association juste pour les CPT, auquel cas il faudrait réfléchir au moyen de financement des locations et de l’assurance. Les dons que j’ai reçu en fin de CPT ont souvent pu couvrir les frais de location, mais ça dépend des fois.

Question communication, j’ai utilisé OVS (on va sortir) un certain temps, mais je ne pense plus trop utiliser ce moyen. Sinon tout a fonctionné surtout via la newsletter de l’association et un peu facebook. Le bouche à oreille a bien fonctionné aussi. Le fait d’organiser des CPT dans d’autres lieux qui ont leur propre réseau, leur propre newsletter, permet aussi d’élargir la com.

Pour tous les autres lieux, je n’ai pas eu besoin de passer par mon asso, car soit nous étions dans un cadre privé, soit la structure possédait déjà une association : MJC, collectif d’artistes, bar associatif, auberge de jeunesse, école démocratique, etc… et j’ai eu la chance d’être accueilli plusieurs fois chez des amies qui avaient un salon suffisamment spacieux pour les CPT. J’ai organisé plusieurs fois en extérieur aussi, mais ça donne quelque chose d’assez différent : plus de difficulté pour s’entendre et pour lâcher prise (s’il y a d’autres personnes non participantes dans les environs), mais très sympa quand on peut profiter d’une bonne météo.

Mon vécu par rapport au nombre de participants : nous avons toujours tourné entre 4 et 25 personnes environ (sauf à Dieppe où nous sommes montés à 35 je crois). J’ai eu au début l’envie que les CPT prennent de l’ampleur, qu’il y ait autant de monde qu’à Lyon lors des grands chant pour tous, mais depuis j’ai changé mon point de vue à ce propos. Les meilleurs chants pour tous que j’ai vécu, jusqu’à présent, sont ceux dans lesquels nous n’étions que 4, 5 ou 6 personnes, et ce même avec parfois l’ensemble des participants n’ayant jamais fait de CPT auparavant. Il y a une qualité de présence dans les petits groupes que je trouve très intéressante, ça donne un espace-temps intimiste où chacun peut plus facilement lâcher ses limites habituelles, où l’échange devient de plus en plus authentique, et tellement plus vivant ! En tout cas c’est comme ça que je le vis et j’y trouve beaucoup de plaisir et de joie ! Après effectivement pour la construction des circle songs c’est différent et parfois moins aisé que lors des CPT avec beaucoup de monde…

 

Voili voilou. Merci à toutes les personnes qui sont venues chanter !
Je suis heureux que les CPT puissent continuer dans l’agglo Rouennaise grâce à Clotilde qui a déjà commencé à reprendre le flambeau (et probablement d’autres personnes par la suite !).

De mon côté, je pars pour l’Isère, et attendez-vous à ce qu’il y ait des Chants pour Tous dans le pays Voironnais et dans l’agglo Grenobloise dès le mois de septembre ! J’ai pour intention de créer un flyer plus ou moins universel pour communiquer sur les CPT là-bas. Quelqu’un parmi les animateurs a-t-il/elle déjà songé à cette question, ou déjà créé un flyer ou une ébauche de flyer ? Tenez moi au courant si c’est le cas !

Au plaisir de chanter avec vous !

Nicolas Mahnich

Chant pour tous Paris 15ème

C’est le 9ème rendez-vous « Chant pour tous » que j’organise à Paris…

Depuis ce printemps, je souhaite instaurer un rendez-vous mensuel !

Bien entendu nous allons faire des jeux de chant impro et des « Circle songs » , mais nous allons aussi partager un grignotage frugal constitué de ce que chacun aura apporté… alors au plaisir de vous y retrouver et de chanter ensemble !!!

Pour ceux qui le peuvent, une petite participation sera demandée pour les frais de location de salle.

Musicalement.

 

Florence

http://co-creaflo.hautetfort.com/

A propos des réservations

Je reviens de nouveau sur Lyon ce mois d’avril, et j’en profite pour refaire une tournée Chant pour Tous dans les écoles démocratiques ! L’expérience a été excellente, pleine de plaisir et de joie partagée le mois dernier, alors pourquoi ne pas la renouveler ? RDV la première semaine d’avril pour ceux qui veulent venir chanter !

Cependant, je suis pour la première fois confronté à un grand nombre d’annulations non prévenues, chose que je n’ai jamais eu sur Rouen. C’est peut-être un syndrome Lyonnais, je ne sais pas… Donc j’en profite pour lancer la discussion ici.

Pour info, fin février à Lyon, sur les 30 inscrits à l’école Nikola Tesla, 20 seulement sont venus (et je ne sais pas s’ils étaient tous inscrits), et sur les 20 inscrits à l’école Horizon à Villeurbanne, 3 seulement sont venus (heureusement qu’il y a eu 3 personnes de plus non inscrites qui sont venues), et pas de soucis à St Cyr au Mont d’Or où tout le monde inscrit est venu. Seules 2-3 personnes m’ont informé de leur absence. Les deux évènements de Lyon et Villeurbanne étaient pleins assez rapidement, et j’imagine qu’il y a eu des personnes qui auraient bien apprécié venir mais qui n’ont pas pu en voyant l’évènement plein.

De mon côté ça me va très bien de faire des Chant pour Tous à 3-4 personnes, j’ai déjà vécu de superbes expériences partagées lors de mini chant pour tous. Je cherche juste un moyen adéquat (dans ces circonstances d’annulations non prévenues) pour pouvoir permettre à ceux qui ont vraiment envie de venir de pouvoir venir !

Deux solutions :

  • Réservations, et laisser à chacun le choix de se responsabiliser concernant sa réservation (annuler en me contactant). Ce que je fais depuis le début. Par ailleurs, Gaël m’a fait part du fait que chacun peut créer son compte perso sur le site chant pour tous, ce qui peut permettre à chacun de gérer ses réservations (annuler, modifier) en toute autonomie.
  • Pas de réservations : premier arrivé, premier servi. Quand il n’y a plus de place, bah on ne rentre plus. Je n’aime pas du tout cette solution car il y a parfois des personnes qui ne peuvent pas arriver pile à l’heure et qui cependant ont vraiment envie de venir !

Pour vous, animateurs de Chant pour Tous, avez-vous d’autres idées à proposer ? Comment faites-vous ? Avez-vous déjà été confronté à ce genre de situation ?
Et pour tous les participants, qu’en pensez-vous ?

Nicolas

Apprivoiser sa voix grâce à celle des autres

Extrait d’un article en lien avec ma pratique de transmission de l’import vocale et de mon expérience récente d’animatrice de Chant pour tous.
Chanter ensemble amène de nombreux bienfaits qui ne sont plus à démontrer. Ici, je voudrais aborder un des aspects qui me semble assez présent lors des Chants pour tous.
En tant qu’animateurs, nous sommes en position d’observation participante… j’observe plein de choses, et vous aussi. Et ce qu’on observe à propos des autres peut bien souvent s’appliquer à nous-mêmes également.
Je suis amusée et fascinée par ce qui se passe quand on chante ensemble, particulièrement quand on réunit des personnes qui ne se connaissaient pas l’heure précédente, et qui n’ont forcément pas les mêmes tessitures, répertoires vocaux, attentes et attitudes…

Qu’est-ce que veut dire chanter ensemble?

Différentes modalités et façons de s’y prendre…

– chanter à l’unisson?

– chanter en écho, l’un après l’autre?

– chanter plus ou moins fort que l’autre pour que l’on puisse s’entendre?

– chanter une octave plus haute ou basse pour rester dans notre confort vocal?

– …

Qu’est-ce que l’on fait au juste, si ce n’est s’adapter à l’autre voix en fonction de la sienne ? Se met alors également en place un jeu, au sens premier du terme. Ce jeu bien moins anodin qu’il n’y paraît est une conversation où chacun va tenir un ou plusieurs rôles. Comme dans notre vie quotidienne, lorsque nous chantons, nous agissons en fonction de notre subjectivité. Si les pratiques artistiques sont un terrain propice pour bousculer cette subjectivité et incarner une autre façon d’être au monde, le chant à plusieurs est une place où s’observent des jeux relationnels évocatifs et où l’on peut requestionner notre place et surtout la façon de l’ancrer sereinement dans un cadre protégé.

Que cherche-t-on au juste ?

  • faire entendre à l’autre notre voix et acquérir sa reconnaissance tacite de sa justesse, son originalité, son esthétique ?
  • obtenir de l’autre une réponse à ce qu’on vient de chanter et donc instaurer un dialogue au sens propre ?
  • harmoniser nos voix pour atteindre un idéal esthétique déjà connu et reconnu par l’extérieur ?

Quel rôle je joue devant les autres ?

Il n’est pas question ici de développer plus avant les mécanismes relationnels en jeu, mais simplement de mettre en exergue quelques aspects que l’on va retrouver dans ce contexte particulier du chant improvisé :

  • rapports de force plus ou moins établis mis en scène par le jeu vocal, avec les rôles de composition permis par ce cadre privilégié
  • attitude de repli ou affirmation de sa présence
  • écoute timide mais intégrative qui permet de se lancer au moment opportun pour soi
  • paradoxe intérieur du vouloir et ne pas vouloir être entendu, avoir envie d’y aller mais ne pas oser
  • frustration de l’expérience vécue comme inaboutie
  • sensation désagréable de dysharmonie d’après les normes harmoniques occidentales
  • confrontation aux voix qui ne nous « parlent » pas : qu’en faisons-nous ?
Que cela nous fasse peur ou envie, l’expérience prouve que nos réactions évoluent, d’une séance sur l’autre et d’une minute à l’autre lors d’une même session. Ce processus dynamique d’échanges vocaux est par nature non figé et se veut donc le moyen idéal pour se mettre dans un état à la fois réceptif et actif. Se décentrer pour mieux écouter, me paraît être indispensable mais surtout un bon moyen d’approfondir et d’enrichir l’expérience.
Si vous souhaitez réagir, rebondir, témoigner, je serais ravie de pouvoir vous lire dans les commentaires!

A Liège, nouveau départ !

… Que de belles nouvelles pour Chant pour Tous / Liège !

  • Tout d’abord, la dernière session du 10 février dernier au CPCR fut réjouissante, nous étions plus de trente dans une salle encore non étrennée par Chant pour Tous en une douce fin d’après-midi… Détente, circle song très inspirés, et quelques impros à 5 pour finir. Pas de vidéo ni de bonnes photos malheureusement, voici donc quelques humbles clichés téléphoniques !
  • C’est désormais officiel, Chant pour Tous devient régulier au CPCR, en Jonruelle (St Léonard) !

    Ce sera désormais un samedi par mois (sauf exceptions…) en fin d’après-midi, dans cette nouvelle salle bien insonorisée…  A vos agendas, voici donc les prochaines dates !

    samedi 10 mars, de 17h à 19h30

    samedi 7 avril, de 16h30 à 19h

    samedi 5 mai, de 17h à 19h30

    samedi 2 juin, horaire à reconfirmer

Nous continuons de procéder par réservations (pour l’instant fixé à 35 places, mais si besoin, nous pourrons demander la plus grande salle) et nous vous annonçons également que les Chant pour Tous commenceront désormais A L’HEURE !! pour profiter au mieux des séances. Le CPCR sera donc ouvert chaque fois 15 minutes avant le début, pour vous permettre d’arriver tranquillement…

  • Enfin, vous avez remarqué que nous parlons au « nous », car comme annoncé samedi dernier, nous serons désormais 2 animatrices à animer les Chant pour Tous sur Liège ! Julie Mottet, chanteuse et animatrice d’ateliers sur la région de Liège, rejoint les rangs au grand bonheur du mouvement ! Et hop, deux Julie pour le plaisir d’une 🙂

On se retrouve donc samedi 10 mars, n’oubliez pas de ramener vos grandes cousines par alliance !

Au trèèèèès grand plaisir de chanter ensemble !

Ju – Ju

« CircleSongs Lyon #2 » 02/02/18

Plus de 110 personnes ce vendredi 2 février à la MJC Jean Macé pour ce deuxième chant pour tous 100% CircleSongs !

Nouvelles règles du jeu… Il y a une peluche. La personne qui a la peluche peut conduire le cercle à sa guise, que ce soit par exemple en venant arrêter ce qui était en train d’être chanté et en redémarrant de zéro (ou non), en enlevant ou en ajoutant une ou plusieurs parties, etc. La peluche peut être laissée par terre et ramassée par quelqu’un d’autre, ou bien elle peut être demandée, donnée ou gardée.
De leur côté, les personnes dans le cercle sont invitées à régulièrement changer de place, par exemple pour aller chanter une partie qui leur plaît beaucoup, ou pour mieux entendre ce qui se chante là-bas, ou pour expérimenter tour à tour l’intérieur et l’extérieur du cercle (je trouve ça hyper différent). Elles sont aussi invitées à inventer et chanter leur propre partie si elles en ont envie, même sans avoir la peluche, en évitant juste de le faire au tout début et à la toute fin des circlesongs quand leur partie risque davantage de gêner l’intention de la personne à la peluche. Invitation aussi à venir vers le milieu du cercle si elles veulent faire un solo (encore une fois même sans la peluche), afin que tout le monde puisse en tenir compte. Et puis bien sûr, invitation à chercher du plaisir, de la fluidité et du confort dans tout ça !

Et je vous laisse regarder la vidéo pour (re)voir un petit peu de ce que ça a donné !

Un grand merci !!

Quelques mots et images du mois de janvier

Ce mois-ci il y a eu des chants pour tous à :
• Nantes
• Lyon
• Dieppe
• Brioude
• Lodève
• Montpellier
• Rouen
• Besançon
• Rennes
• Bruxelles
• Aubagne
• Phnom Penh (Cambodge) !!

Parmi ces lieux, plusieurs proposent désormais des chants pour tous réguliers (Brioude, Lodève, Rennes, Bruxelles) !

Pour d’autres lieux il s’agissait d’un événement exceptionnel dont on ne sait pas encore s’il sera reconduit ou non. On peut notamment célébrer le 1er chant pour tous sur le continent asiatique, à Phnom Penh au Cambodge !!

Les quelques photos que vous voyez dans cet article ont été prises aux chants pour tous de Bruxelles, Aubagne et Lodève. Je voulais aussi célébrer ça parce que ce n’est pas souvent qu’on voit passer autant d’images de tous ces événements ! Ces photos et d’autres ont été partagées dans le groupe Facebook du mouvement, un groupe encore méconnu dont le but est bien sûr de relayer les événements mais aussi les photos, vidéos, témoignages, débats et tout ce qui peut être partagé en lien direct avec chant pour tous.

Le mois de février s’annonce à priori aussi riche que le mois de janvier… Alors au plaisir de voir fleurir tous ces événements, d’improviser ensemble et de se savoir de plus en plus nombreux à le faire !